Stripping is the new strobing

Stripping is the new strobing

Côté maquillage, faut s’accrocher pour tenir la cadence ! Après les techniques du contouring (qui sculpte le visage par un jeu d’ombres et de lumières) et du strobing (qui manie seulement la lumière), voilà le sun-stripping – entre nous, le concept le plus facile.

Parmi toutes les tendances , s’il y a une qui prime, c’est la « no-make-up », come-back glorieux de la belle peau dite « au naturel » – attention, surtout pas blême. Nature, d’accord, mais avec une excellente mine.

Le stripping, réalisé à l’aide d’un bronzer, donne une couleur naturelle et rayonnante. Quelle différence alors, avec votre vieille poudre bronzante ?

  • D’abord le choix des teintes
    Le naturel d’aujourd’hui se veut nuancé, avec une palette de coloris subtils, imitant la carnation naturelle, moins bronze et plus sable, chair, rosée…
  • Ensuite le résultat ciblé
    Avec le stripping, on change d’objectif : le but n’est pas d’avoir une bonne mine bronzée, mais une jolie couleur naturelle, qui vient de l’intérieur, comme si on avait passé une journée à l’air libre. Il n’imite pas le bronzage de plage, mais le tonus éclatant et naturel d’une femme sportive, active, dynamique, pleine de vie et d’entrain. Le résultat ? Réaliste et flatteur.
  • Enfin, la technique d’application
    Avant, on appliquait la poudre de soleil sur les bombés du visage, là où on est censé bronzer plus vite naturellement. Ou encore, pour sculpter le visage, on dessinait le fameux 3 (contour des tempes, haut des pommettes et contour du menton). Avec le stripping, c’est encore plus simple.

En pratique : avec un (bon) gros pinceau, appliquez une bande horizontale de poudre bronzante (pas trop irisée) sur les hauts des pommettes des deux joues, en passant par le nez. En clair, une ligne droite d’une joue à l’autre. Estompez et ajoutez un voile de blush hyper-discret, couleur rose-chair.

Impératif : ayez la main légère, mieux vaut ajouter qu’enlever. Bannissez les textures ultra-nacrées et pailletées, qui feraient « carnaval de Venise » et seraient ridicules sur le nez. Et pour éviter de vous retrouver déguisée en apache, harmonisez la « strippe » avec l’ensemble du maquillage et vérifiez votre look final à la lumière du jour.

Par Manuela Gherghel

À lire également